Retour à la page d’accueil 

Retour à la page Écritures

Réagir : jean.alexandre2@orange.fr

Voir les réactions des visiteurs 

 

 

 

 

L’évangile du dimanche

dans ma traduction*

 

 

Il s’agit de la traduction de "l’évangile" du dimanche ou de la fête liturgique

(le texte est choisi selon la liste de la Fédération protestante de France).

 

Je place après le texte une NOTE PÉDANTE

supposée donner quelques éclaircissements.

 

On pourra trouver à la page Écritures de ce site une façon différente

d’aborder ce récit.

 

 

 

Dimanche 22 septembre 2019 – Évangile selon saint Luc, chapitre 16, versets 1 à 13

                          

Il disait aussi aux disciples —— Il y avait quelqu’un — un riche — qui avait un gérant

et celui-ci a été accusé — devant lui — de gaspiller ses biens

Et il l’a appelé — il lui a dit —— Qu’est-ce que j’entends à ton sujet ?

rends les livres de ta gestion — car tu ne peux plus gérer

Le gérant a dit en lui-même —— Que vais-je faire — puisque mon seigneur m’enlève la gestion ?

laboureur — je n’ai pas la force —— mendiant — j’ai honte

Je sais ce que je vais faire — afin d’être reçu dans les demeures

quand je serai écarté de la gestion

Et il a convoqué un par un — les débiteurs de son seigneur

il a dit au premier —— Combien dois-tu à mon seigneur ?

Il lui a dit —— Cent barils d’huile d’olive

il lui a dit — Prends tes notes et assieds-toi —— écris vite cinquante

Ensuite — à un autre il a dit — Toi combien dois-tu ? —— il a dit — Cent sacs de blé

il lui a dit — Prends tes notes et écris octante

Et le seigneur —— a loué le gérant de la déloyauté — parce qu’il avait agi habilement

parce que les fils de ce temps — sont plus habiles — que les fils de la lumière — envers leur engeance

Et moi je vous le dis —— faites-vous des amis — avec le Mamôn de la déloyauté

afin que — quand il ferait défaut — on vous reçoive dans les tentes du temps

Qui est fiable pour très peu de choses — est fiable aussi pour beaucoup

et qui est déloyal pour très peu — est déloyal aussi pour beaucoup

Donc — si pour le déloyal Mamôn — vous ne vous montrez pas fiables

ce qui est vrai — qui vous le confiera?

Et si — pour le bien des autres — vous ne vous montrez pas fiables

ce qui est vôtre — qui vous le donnera ?

Aucun domestique — ne peut servir deux seigneurs

car —— ou il haïra l’un — et aimera l’autre —— ou il s’attachera à l’un — et méprisera l’autre

Vous ne pouvez pas servir Dieu

et Mamôn

 

 

 

 

Note pÉdante

 

On pourra trouver à la page Écritures de ce site une façon différente

d’aborder ce récit.

 

Dimanche 22 septembre 2019

 

Évangile selon saint Luc, chapitre 16, versets 1 à 13                      

(Psaume : 113 – Amos 8, versets 4 à 7 – Première épître de Paul à Timothée 2, versets 1 à 8)

 

Pas juste !

 

Je crois que la première partie forme une parabole sur Jésus lui-même.

Jésus dilapidateur des biens du Père.

Le père de la parabole précédente pardonne au fils dilapidateur.

L’aîné est engagé à pardonner en vue d’une dilapidation festive.

Alors le gérant est à l’image de Jésus, gérant des biens du Père.

Un Père qui pratique le pardon, cette dilapidation.

Il ne s’agit pas de malhonnêteté, mais d’injustice (adikía) : le pardon n’est pas juste.

On apprend que Dieu aime qui lui ôte le devoir de punir, d’exiger réparation.

Logique évangélique, qu’on retrouve au passage ou il est question de choisir :

Pardonner ou condamner, dilapider ou thésauriser, être "injuste" ou être "juste"…

Prônant cette injustice, les versets 9 à 12 inversent la morale de Mamôn.

Vive le Mamôn tês adikías, le Mamon de "l’injustice" ! 

 

 

 

 

* 

Je traduis ici en fonction de deux impératifs arbitraires :

1/ faire en sorte que le caractère grec antique – donc étranger – de ces textes

puisse être perçu autant que possible ;

2/ inscrire un rythme visant à faciliter la lecture orale de ces textes,

considérés comme des œuvres littéraires.

On trouvera à la page Matthieu des explications théoriques et pratiques,

destinées à aider le lecteur.

 

 

 

 

On peut trouver en librairie l’édition intégrale de cette traduction

des quatre évangiles parue sous le titre :

 

QUATRE ANNONCES DE PAIX

Une traduction des évangiles pour la lecture à haute voix

par Jean Alexandre

 

aux Éditions Lambert-Lucas

4 rue d’Isly, 87000 Limoges

Tél. : 05 55 77 12 36

lambertlucas@free.fr 

www.lambertlucas.com 

Distribution Calibre

ISBN : 978-2-35935-031-9

320 pages, 18 €

 

 

 

 

Retour au haut de page