Retour à la page d’accueil 

Retour à la page Écritures

Réagir : jean.alexandre2@orange.fr

Voir les réactions des visiteurs 

 

 

 

 

L’évangile du dimanche

dans ma traduction*

 

 

Il s’agit de la traduction de "l’évangile" du dimanche ou de la fête liturgique

(le texte est choisi selon la liste de la Fédération protestante de France).

 

Je place après le texte une NOTE PÉDANTE

supposée donner quelques éclaircissements.

 

 

  

Dimanche 5 juillet 2020 – Évangile selon Matthieu, chapitre 11, versets 25 à 30

           

En ce temps-là — Jessous a pris la parole

il a dit —— Je te dis ma reconnaissance — père — seigneur du ciel et de la terre

Parce que —— tu as caché cela aux sages — et aux intelligents

et dévoilé cela — à des tout-petits

Oui — père — parce que

ce plaisir-là —— s'est tenu devant toi

 

Tout — m’a été donné par mon père

et nul ne connaît le fils —— sinon le père

Ni personne ne connaît le père — sinon le fils

et celui à qui — le fils —— voudrait le dévoiler

Venez à moi — vous tous —— qui peinez — et qui êtes chargés

et moi —— je vous donnerai du repos

Portez — mon joug sur vous —— et apprenez de moi —— car je suis doux — et humble au cœur

et vous trouverez du repos pour vos vies

Car mon joug — est facile

et ma charge est légère

 

 

 

 

Note pÉdante

 

Dimanche 5 juillet 2020

   

Évangile selon Matthieu, chapitre 11, versets 25 à 30

(Psaume : 145 – Zacharie 9, versets 9 & 10

Épître de Paul aux Romains 8, versets 9 & 11 à 13)

 

Paradoxal

 

C’est le « temps » (kairos) d’un tournant qui voit Jésus reconnaître son échec :

après la mission de ses disciples, les grandes cités, avec leurs écoles rabbiniques

et leurs synagogues – les sages et les intelligents – ne le suivent pas.

En revanche, les foules « fatiguées et chargées » des démunis l’écoutent,

le suivent, le rejoignent en nombre ; les païens eux-mêmes le pourraient (v. 22).

Alors Jésus prend conscience de sa mission véritable :

il voit dans cette situation la main de Dieu, qui le destine à devenir le maître

paradoxal, celui qui libère les humbles du poids qu’on leur impose.

Il reconnaît dans son échec une réussite elle aussi paradoxale.

On le sait, les lecteurs de tout temps le savent, cette mission s’accomplit

lorsque, de maître des démunis innocents sacrifiés par la société des grands,

il devient lui-même leur serviteur, démuni, innocent et sacrifié.

 

 

 

 

* 

Je traduis ici en fonction de deux impératifs arbitraires :

1/ faire en sorte que le caractère grec antique – donc étranger – de ces textes

puisse être perçu autant que possible ;

2/ inscrire un rythme visant à faciliter la lecture orale de ces textes,

considérés comme des œuvres littéraires.

On trouvera à la page Matthieu des explications théoriques et pratiques,

destinées à aider le lecteur.

 

 

 

 

On peut trouver en librairie l’édition intégrale de cette traduction

des quatre évangiles parue sous le titre :

 

QUATRE ANNONCES DE PAIX

Une traduction des évangiles pour la lecture à haute voix

par Jean Alexandre

 

aux Éditions Lambert-Lucas

4 rue d’Isly, 87000 Limoges

Tél. : 05 55 77 12 36

lambertlucas@free.fr 

www.lambertlucas.com  

ISBN : 978-2-35935-031-9

320 pages, 18 €

 

 

 

 

Retour au haut de page