Retour à la page d'accueil

Vos réactions : jean.alexandre2@orange.fr

Mes réponses

 

 

 

 

Réactions à chaud

 

 

 

On trouvera ici, sur ce site ouvert en mai 2006, des réactions

à chaud sur les paroles qui nous cernent, les discours qui nous saoulent,

les bêtises qui nous heurtent et même les mots qui nous réjouissent. 

 

On pourra trouver les textes des mois précédents à la page

Du Journal 2017, du Journal 2016 ou encore du Journal 2015.

 

 

 

Bellpuig – folklore de Catalogne – © Chixoy 

 

 

26 juin 

 

Principes

Suis toujours pas d’accord avec l’idée selon laquelle, pour combattre Daéch en Syrie, il faudrait faire ami-ami avec Poutine… donc, même provisoirement, avec Assad. À long terme, les intérêts de la France coïncident avec ceux des démocrates arabes où qu’ils se trouvent et quelle que soit la situation qu’ils connaissent aujourd’hui. Il faut donner sa chance à l’avenir. Quand la conjoncture est embrouillée, le mieux est toujours de respecter ses propres principes. En effet, comme l’écrivait Edgar Morin, « à force de sacrifier l’essentiel pour l’urgent, on finit par oublier l’urgence de l’essentiel. »

 

25 juin 

 

Célébrer

Regardé le culte à la télé ce matin. Église Hillsong, ça s’appelle. C’est la bonne vieille spiritualité évangélique, celle que j’ai connue à l’Armée du Salut dans les années cinquante.

Même usage, aussi, de la mise en scène et du chant émouvants. Ce qui change, c’est le style de musique et les moyens techniques.

Rien à dire : il est bon de se tourner vers Dieu, de célébrer le Christ et d’inviter les autres à le faire. Ce qui pose question c’est la suite : tu es libéré pour quoi faire ? Pas un mot là-dessus ce matin mais le but semblait être de poser les conditions d’un bien-être personnel.

Là encore, c’est bon, au moins pour les ados, mais l’Armée du Salut, elle, t’envoyait œuvrer en plus pour les pauvres.

Allant plus loin, un esprit malin me pousse à demander pourquoi ces sortes d’Églises proposent habituellement une morale d’injonction. Ma réponse habituelle : elles lisent mal la Bible.

 

Sélection

Ce matin, lors du culte télévisé, quand la pasteure pense dire "ce que dit la Bible", elle dit en fait ce qu’elle pense elle-même à partir de la sélection qu’elle a faite de certains versets tirés de leur contexte. Bref, elle communique sa spiritualité et celle de son Église. Mon expérience en tant que bibliste et missionnaire m’a permis de constater que chaque Église fonctionne théologiquement à partir d’un choix de textes privilégiés qui répondent au type de questions existentielles qui sont propres à cette Église.

 

22 juin             

 

Arrachement ?

Quand Rousseau écrivait que « l’homme s’arrache à la nature pour rentrer dans l’histoire »* il se plantait gravement, et nous avec, car là se trouve l’une des racines conceptuelles de notre drame écologique actuel. L’humain opposé par construction à la nature.

En fait, l’humain fait tout bêtement partie du monde, non de ce que Rousseau appelait de façon mythique la nature, c’est-à-dire un état antérieur à toute pensée réflexive.

L’humain est l’élément du monde qui se met à penser politiquement. Il est le monde quand celui-ci pense politiquement. Là où existent des pulsions, des forces, des intérêts, que sais-je encore ? désormais il les pense.

Avec l’humain, le monde devient politique sans qu’il y ait nécessairement là un arrachement. Ce que l’on y trouve, de façon bien plus complexe, ce sont des conflits autant que des solidarités car le monde est désormais comparable à une immense cité.

Si les maux du monde s’en trouvent largement démultipliés, les bonheurs potentiels le sont aussi. Dans cette configuration, en effet, nul n’est obligé de mal penser politiquement, de penser exploitation au lieu de penser cogestion des équilibres et des déséquilibres. 

* Dans Le discours sur l’origine de l’inégalité parmi les hommes.

 

Genèse

On a depuis longtemps repéré que la pensée selon laquelle l’homme est un animal dé-naturé est un décalque profane du récit biblique du Jardin d’Éden. Nature idéale et rupture. Paradis perdu et péché originel.

Ce rapprochement n’étonnera pas trop si l’on ôte de sa pensée la peinture que la chrétienté a fait de ce récit. On y voit alors une réponse, située et datée, à cette question propre à l’humain : pourquoi n’ai-je pas de niche écologique bien à moi (Genèse 4.14) ?

« Car les renards ont des tanières, et les oiseaux du ciel des nids, mais le fils de l’humain n’a pas où reposer sa tête » (Matthieu 8.20).

La réponse est plus pertinente que celle qu’aurait donnée Rousseau : c’est parce que ta niche écologique est le monde entier, dans lequel tu peux te sentir, ou errant, ou voyageur (Genèse 4.14).

Tu es le monde entier quand il pense et se pense, tu portes en toi la connaissance des bonheurs et des malheurs du monde entier (Genèse 2.9), ceci où que tu ailles, ceci jusqu’à la fin, que tu sais inéluctable (Genèse 2.17).

Et ceci, plus directement pratique et tellement évident : si tu fais les bons choix, la croissance ne viendra-t-elle pas ? Mais si tu fais les mauvais choix, l’échec se presse à ta porte (Genèse 4.7) !

 

21 juin

 

Sagesse

Même prolétarien, un excès reste un excès, c’est pourquoi je dédie cette pensée de l’écrivain québécois André Langevin à l’Insoumis François Ruffin : « Les galériens n’aiment pas ceux qui prennent les rames sans y être forcés. »

 

La tête haute

Si je le publie ici, ce n’est pas pour me mettre en avant mais par simple désir de me montrer bon citoyen, ceci toutefois dans un esprit de modestie républicaine. Bref, je l’écris parce que c’est vrai : j’ai déjà vu un contrat de travail.

 

19 juin            

 

Ouf

Bon, ça, c’est fait. Nous avons un président, un gouvernement, un parlement. Contents ou pas, nous allons souffler un peu. Ensuite tout va reprendre du côté de la politique... dont il ne faut pas surestimer la pertinence quant à la qualité de la vie. Avec cette ironie de l’histoire : à peine Hollande parti, le chômage baisse… Il a vraiment la scoumoune !

 

Et toc !

Ceci dit, Delphine Batho, quoique bretonne, a été largement élue par les Poitevins, rien n’est jamais écrit.

 

Requette

Quelqu’un pourrait-il baisser le chauffage ?

 

16 juin 

 

Se couler

On voit apparaître ici ou là, en particulier chez Onfray mais pas seulement, l’idée selon laquelle Jésus de Nazareth, qu’il ait existé ou non par ailleurs, est une pure figure littéraire qui rassemble des thèmes tirés de la Bible hébraïque.

C’est une façon de retourner ce qui est écrit dans le Nouveau Testament, à savoir qu’il accomplit les Écritures. Pour ma part, je pense depuis longtemps que Jésus lui-même a volontairement coulé sa vie dans celle de certaines figures centrales du Premier Testament.

Je vois d’ailleurs ceci comme une absolutisation de ce qui arrive à tout croyant. C’est pour moi une expérience personnelle qui n’a rien de particulier : la foi biblique, foi de nature existentielle, ne consiste pas d’abord à se fonder sur des déclarations mais à se couler soi-même dans le récit de la grande parabole que constituent les Écritures.

C’est le propre de ce genre littéraire qu’est la parabole d’inviter son lecteur à devenir l’un de ses acteurs. Je m’en suis expliqué dans le premier chapitre de Retour sur la Bible (éd. Théolib).

Jésus a porté cela à son comble.

 

14 juin 

 

Durée

Cela fait maintenant douze ans que j’anime ce site. Est-il bien raisonnable de continuer, je me le demande.

 

Petitesses

J’ai toujours soutenu Ségolène Royal quand elle était députée de notre circonscription poitevine puis candidate à la présidence de la République, mais aujourd’hui je ne la suis pas du tout, je regrette qu’elle ait décidé d’appeler à voter pour la candidate d’En marche ! La candidate socialiste Delphine Batho, ancienne ministre de l’écologie, certes ex-frondeuse mais surtout fâchée avec elle, méritait mieux que cette petitesse.

Je ne suis pas non plus en accord avec Benoît Hamon, qui soutient la candidate de La France insoumise présentée contre Manuel Valls. Il n’était pas obligé de s’exprimer sur ce sujet. Aider les gens qui n’ont d’autre but que de démolir ton parti, c’est certes très chrétien mais il ne me semble pas que Hamon soit féru de caté. Là, il marche plutôt à la vengeancette. 

 

12 juin          

 

À voir

Un tsunami a deux effets. D’abord il détruit tout l’existant. Ensuite il se retire, ses eaux se dispersant, et il faut tout reconstruire. Quand il reste sur place, c’est qu’il ne s’agit pas d’un tsunami mais d’une nouvelle géographie. Wait and see.

 

9 juin           

 

Synode

Les délégués qui sont de retour du synode national de l’Église protestante unie semblent unanimes : ils sont heureux de l’avoir vécu et satisfaits de ce qu’ils ont décidé. Un déclaration de foi a été adoptée, une présidente a été élue. Bref, ça baigne. J’en suis content, c’est sûr, même si, l’âge aidant sans doute, je me sens un peu étranger à tout cela, un peu ailleurs.

 

Effet de souffle

La presse fait son boulot, les fautes des élus et des candidats favorables à Macron sont mises au jour, tout le monde est au courant, et pourtant les sondages demeurent au beau fixe pour lui. C’est qu’à partir d’un fort effet de souffle, de la lancée d’une dynamique en faveur de tel ou tel, rien ne peut plus troubler son avancée. Vers la fin de sa campagne électorale, Trump le disait d’ailleurs lui-même : « Je pourrais descendre un type en pleine rue, les gens voteraient quand même pour moi. » L’inverse est vrai, comme on le voit avec Mélenchon : on a pu capitaliser beaucoup de sympathie sur son nom et sur son programme, rien n’y fait, le vent souffle en sens contraire.

 

Obscur scrutin

Avec les Anglais, on n’est jamais sûr de rien. Surtout quand ils ne savent pas eux-mêmes ce qu’ils veulent. Mais si ça continue, ils vont revenir dans l’Union européenne avant même d’en être sortis. Sale temps, alors, car ils n’y vont, quand ils y vont, que pour l’empêcher de définir un modèle social européen. Frères et sœurs, prions pour qu’ils s’obstinent et s’en tiennent à rester fièrement dehors !

 

7 juin  

 

Tartuffes ?

On nous dit qu’un ministre ne peut plus se contenter d’être innocent mais qu’il se doit d’être irréprochable et même insoupçonnable (Renaud Dély dans Marianne). Je crains fort cela. C’est que je n’ai envie d’être gouverné, ni par la morale, ni encore moins par les moralisateurs.

 

L’Allemagne paiera ?

Macron a au moins un mérite à mes yeux, celui de vouloir nous mettre une bonne fois dans l’Europe. Cependant, il n’y réussira que si l’Allemagne joue le jeu… Or, pour de nombreuses raisons, cela va lui coûter des sous !

C’est que le jeu consiste à mettre les deux économies et les deux diplomaties sur le même plan afin que l’existence d’un môle franco-allemand assez solide amène d’autres pays à le rejoindre. Faute de quoi l’on reste dans la situation actuelle d’une Union européenne qui se délite.

Or pour parvenir à cela, si la France a de nombreuses réformes à faire (refrain connu), l’Allemagne n’en a pas moins, même si elles sont différentes, voire parfois inverses.

 

6 juin  

 

Votez En marche !

Le 18 juin, allons-nous fêter la Saint-Uber ? Car le système Macron, c’est ma bouille sur une affiche (voir ci-dessous), mais aussi, si ça se trouve : j’ai du pot, j’ai pu créer mon entreprise, ça s’appelle une start-up, c’est de l’anglais pour dire démarrage. Je dépends d’une plate-forme qui me taxe, je ne bénéficie d’aucun droit, je travaille dix heures par jour et je gagne facilement mes sept cents euros par mois… Encore un peu et je vais avoir autant de chance qu’un Allemand ! Un Allemand pauvre, bien sûr.

 

5 juin  

 

Civisme

On ne compte plus les candidats aux élections législatives, des milliers et des milliers. Nombre de citoyens pensent ainsi pouvoir offrir leur ego à la République. Les réseaux sociaux ne suffisent plus, je veux ma bouille sur une affiche. 

 

Divorce

L’Arabie saoudite et ses séides, rejoignant ainsi l’Égypte, se séparent du Qatar, qu’ils accusent de soutenir l’État islamique… Plus faux-cul tu meurs.

 

4 juin  

 

Pentecôte

Où Pierre se fend… et où le Souffle libère les Écritures pour qu’éclose une Parole neuve.

 

3 juin  

 

Relève

Le jour où il n’y aurait plus au Proche- et au Moyen-Orient aucun chrétien copte, syriaque, arménien, etc., où tous auraient été chassés ou tués, alors, en conséquence de ce martyre, viendrait là-bas le temps des chrétiens évangélicaux, fraîchement convertis de l’islam. Et pour quel gain ?

 

1er juin  

 

Meute

La presse a vendu tellement de papier, avec profit, au sujet de Ferrand que la Justice se sent obligée de s’en mêler. Du coup, si j’étais lui, je démissionnerais, et si aucun délit ne m’était finalement imputé, avec l’aide du Président je reviendrais, de préférence comme porte-parole du Gouvernement.

 

31 mai   

 

Martyrs

Il ne fait pas bon être chrétien au Proche-Orient, les connards qui s’appellent eux-mêmes martyrs quand ils se suicident dans le but de tuer des gens, ils en font, des martyrs, mais des vrais ceux-là, ceux du Christ.

Il ne fait pas bon non plus là-bas, remarquez, être quoi que ce soit. Tenez, au hasard, en Afghanistan : un camion piégé dans le quartier diplomatique de Kaboul, au moins quatre-vingt-dix morts… J’aurais pu aussi bien citer Bagdad, même tabac.

Au nom de Dieu, tout ça, bien sûr. Des fois, je me dis qu’il vaudrait mieux ne pas trop citer son nom, ces temps-ci : on le souille.

 

Les textes précédents sont à lire sur la page Journal 2017

 

 

 

Retour au haut de page