Retour à la page d’accueil

Retour à Traduire

 

 

 

 

LE LIVRE DES DOUZE

 

 

AMOS TRADUIT

 

 

 

Chapitres            I     II     III     IV     V     VI     VII     VIII     IX

 

Quelques renseignements sur le livre d’Amos

 

 

 

I

 

1 – Les paroles d'Amos ––– qui était des éleveurs – de Técoa

qu'il voyait sur Israël ––– aux jours – d'Ozia le roi de Jouda ––– et aux jours – de Jérovâam fils de Joach – le roi d'Israël ––– deux années – avant le séisme

2 – Et il a dit ––– Mon-Seigneur – de Sion rugira ––– et de Jérusalem – sa voix donnera

et pleureront – les campagnes des bergers ––– et sèchera – le sommet du Carmel

 

3 – Ceci – a dit Mon-Seigneur ––– Sur les trois – crimes de Damas ––– et sur les quatre – je ne le ferai plus revenir

sur fouler – au rouleau de fer – le Guilâad

4 – Et j'enverrai un feu – à la Maison de Hazaël

et il mangera – les demeures de Ben‑Hadad

5 – Et je briserai – la barre de Damas ––– et supprimerai qui siège – de la Vallée‑des‑Peines ––– et qui tient le sceptre – de la Maison d'Éden

et les gens d'Aram s'exileront – à Quir – a dit Mon-Seigneur

 

6 – Ceci – a dit Mon-Seigneur ––– Sur les trois – crimes de Gaza ––– et sur les quatre – je ne le ferai plus revenir

sur exiler – un exode absolu – pour le livrer pour Édom

7 – Et j'enverrai un feu – aux murs de Gaza

et il mangera – ses demeures

8 – Et je supprimerai qui siège – d'Asdôd ––– et qui tient le sceptre – d'Asclôn

et je ramènerai ma main – sur Écrôn ––– et s'évanouiront ––– le reste des Philistins ––– a dit – Mon-Seigneur Adonaï

 

9 – Ceci – a dit Mon-Seigneur ––– Sur les trois – crimes de Tyr ––– et sur les quatre – je ne le ferai plus revenir

sur livrer – un exode absolu – pour Édom ––– et ils n'ont pas évoqué – un pacte de frères

10 – Et j'enverrai un feu – aux murs de Tyr

et il mangera – ses demeures

 

11 – Ceci – a dit Mon-Seigneur ––– Sur les trois – crimes d’Édom ––– et sur les quatre – je ne le ferai plus revenir

sur poursuivre à l'épée son frère – et il s'est pourri la tendresse ––– et sans cesse déchirait – sa colère ––– et sa fureur – toujours a veillé

12 – Et j’enverrai un feu – à Temân

et il mangera – les demeures de Boçra

 

13 – Ceci – a dit Mon-Seigneur ––– Sur les trois – crimes des Fils d’Ammôn ––– et sur les quatre – je ne les ferai plus revenir

sur fendre – les femmes grosses du Guilâad ––– pour allonger – leurs frontières

14 – Et j’allumerai un feu – aux murs de Rabba ––– et il mangera – ses demeures

à la clameur – au jour de guerre ––– à la tourmente ––– au jour de tempête

15 – Et leur roi ira – à l’exil

lui et ses nobles – ensemble – a dit Mon-Seigneur

 

 

II

 

1 – Ceci – a dit Mon-Seigneur ––– Sur les trois – crimes de Moav ––– et sur les quatre – je ne le ferai plus revenir

sur calciner – les os du roi d’Édom – en chaux

2 – Et j’enverrai un feu à Moav ––– et il mangera – les demeures de Queriyôt

et au vacarme mourra – Moav ––– à la clameur – à la voix de la trompe

3 – Et je supprimerai qui juge – de dedans elle

et tous ses nobles – je tuerai avec lui – a dit Mon-Seigneur

 

4 – Ceci – a dit Mon-Seigneur ––– Sur les trois – crimes de Jouda ––– et sur les quatre – je ne le ferai plus revenir

sur rejeter – l’enseignement de Mon-Seigneur ––– et ses préceptes – ils n’y ont pas veillé ––– et les trompaient – leurs mensonges ––– ceux que leurs pères sont allés – suivre

5 – Et j’enverrai un feu – à Jouda

et il mangera – les demeures de Jérusalem

 

6 – Ceci – a dit Mon-Seigneur ––– Sur les trois – crimes d’Israël ––– et sur les quatre – je ne le ferai plus revenir

sur vendre à l'argent – le juste – et le pauvre ––– à cause de deux sandales

7 – Eux qui flairent sur la poussière du sol – la tête des faibles ––– et le sort des humbles – détourneront

et chacun et son père ––– iront – vers la servante ––– pour profaner – le nom de ma sainteté

8 – Et sur les habits gagés – ils détourneront ––– auprès de chaque autel

et le vin des contrevenants – ils boiront – à la Maison de leur dieu

 

9 – Et moi – j'ai détruit l'Amorite – devant eux ––– qui avait comme la taille des cèdres – la taille – et robuste – comme les chênes

et je détruisais ses fruits – par en haut ––– et ses racines – par en bas

10 – Et moi – je vous ai fait monter – du Pays d’Égypte

et je vous ai conduits dans le désert – quarante années ––– pour posséder – le Pays de l'Amorite

11 – Et j’ai fait lever de vos fils – pour prophètes ––– et de vos garçons – pour dévoués

pas vrai cela peut-être – Fils d'Israël ? – oracle de Mon-Seigneur

12 – Et vous faisiez boire les dévoués – du vin

et sur les prophètes – vous avez commandé pour dire ––– Ne prophétisez pas

 

13 – Tenez – j'enfonce – sous vous

comme s'enfoncera – la charrette ––– celle qu'a remplie – la paille

 

14 – Et la fuite va s'évanouir – pour le léger ––– et le fort – sa vigueur va lui manquer

et le jeune homme – son âme ne sauvera pas

15 – Et le tireur à l'arc – ne tiendra pas ––– et l'homme au pied léger – ne se sauvera pas

et le meneur de cheval ––– ne sauvera pas – sa vie

16 – Et son cœur va lui manquer – parmi les braves

nu – il fuira en ce jour – oracle de Mon-Seigneur

 

 

III

 

1 – Écoutez – cette parole ––– qu'a parlée Mon-Seigneur – sur vous – Fils d’Israël

sur toute la famille ––– que j'ai fait monter – du Pays d'Égypte – pour dire

2 – Rien que – vous j'ai connu ––– de toutes – les familles de la terre

sur quoi sur vous je visiterai ––– toutes – vos fautes

 

3 – Deux hommes – s’en iront ensemble

sans même – se concerter ?                                                                                                                       

4 – Un lion rugira – dans la forêt ––– et pas une victime – n’est là pour lui ?

une lionne donnera de la voix – depuis son antre ––– sans même – une proie ?

5 – Un oiseau tombera – sur le piège de la terre ––– et pas un filet – n’est là pour lui ?

un piège se lèvera – depuis le sol ––– et la proie – il ne la prendra pas ?

6 – Qu'une trompe sonne – dans la ville ––– et les gens ––– ne s’effraieront pas?

qu'il arrive un mal – dans la ville – et Mon-Seigneur – ne l’a pas fait ?

7 – Car il ne fera pas – Mon-Seigneur Adonaï – une parole

sans qu'il ait révélé son dessein ––– à ses serviteurs – les prophètes

8 – Il a rugi le lion – qui n'aura pas peur ?

Mon Seigneur Adonaï – a parlé ––– qui ne prophétisera pas ?

 

9 – Clamez – sur les demeures en Asdôd ––– et sur les demeures – au Pays d'Égypte

et dites ––– Rassemblez‑vous – sur les montagnes de Samarie ––– et voyez – les troubles nombreux – au milieu d’elle ––– et les oppressions – au-dedans

10 – Et ils n'ont pas su agir droitement – oracle de Mon-Seigneur

ceux qui amassent – violence et ruine – dans leurs demeures

11 – Pour cela ––– ceci a dit – Mon-Seigneur Adonaï ––– Un ennemi – et autour du pays

et il abattra de toi – ta puissance ––– et elles seront pillées – tes demeures

12 – Ceci – a dit Mon-Seigneur ––– Comme le berger dégagera – de la gueule du lion – deux pattes arrière – ou un bout d'oreille

ainsi se dégageront – les Fils d'Israël ––– ceux qui siègent à Samarie ––– au coussin d'un lit – et au damas d'un sofa

 

13 – Écoutez et témoignez – dans la Maison de Jacov

oracle de Mon-Seigneur Adonaï – le Dieu des Puissances

14 – Car ––– au jour – où je visite les crimes d’Israël – sur lui

et je le visiterai – sur les autels de Béthel ––– et seront brisées – les cornes de l’autel ––– et elles tomberont – à terre

15 – Et je frapperai la Maison d’Hiver – sur la Maison d’Été

et s’évanouiront – les Maison d’Ivoire ––– et finiront – les Maisons Nombreuses – oracle de Mon-Seigneur

 

 

IV

 

1 – Écoutez – cette parole ––– vache du Bachân – qui êtes – à la montagne de Samarie ––– celles qui pressent les faibles ––– celles qui broient – les pauvres

celles qui disent à vos maris – Apporte donc et nous boirons

2 – Mon-Seigneur Adonaï a juré – par sa sainteté ––– que – tenez des jours – viennent sur vous

et il vous enlèvera – par des crochets ––– et vos suites – par des hameçons de pêche

3 – Et vous jaillirez au-dehors – chacune droit devant elle

et vous vous jetterez jusqu’à l’Harmôn – oracle de Mon-Seigneur

 

4 – Venez à Béthel – et faites le crime ––– au Guilgal – et multipliez le crime

et apportez le matin – vos sacrifices ––– le troisième jour – vos dîmes

5 – Brûle sans levain – une offrande de louange ––– et proclamez des donations – clamez

car c’est cela votre amour – Fils d’Israël ––– oracle – de Mon-Seigneur Adonaï

 

6 – Et moi alors je vous ai donné – le chômage des dents – dans toutes vos villes ––– et le pain manquant ––– dans tous vos lieux 

et vous n’êtes pas retournés vers moi – oracle de Mon-Seigneur

7 – Et moi alors je vous ai refusé – la pluie – dès trois mois – avant la moisson ––– et je vais faire pleuvoir – sur telle ville ––– et sur telle ville – je ne ferai pas pleuvoir

telle parcelle – recevra la pluie ––– et la parcelle – qui ne recevra pas de pluie sur elle – séchera

8 – Et vont s'ébranler – des villes par deux par trois – vers telle ville – pour boire de l'eau – et elles ne seront pas désaltérées

et vous n'êtes pas retournés vers moi – oracle de Mon-Seigneur

9 – Je vous ai frappés – à la rouille – et à la nielle ––– en nombre vos vergers et vos vignes – et vos figuiers et vos oliviers – la chenille les mangera

et vous n'êtes pas retournés vers moi – oracle de Mon Seigneur

10 – Je vous ai envoyé la peste – tel le sort de l'Égypte ––– j'ai tué à l'épée – vos garçons ––– plus – la capture de vos chevaux

et je faisais monter la puanteur de vos camps – et à vos narines ––– et vous n'êtes pas retournés vers moi – oracle de Mon-Seigneur

11 – J'ai renversé chez vous ––– comme le renversement divin – de Sedôm et de Gomora ––– et vous étiez – comme un tison – dégagé d'un brasier

et vous n'êtes pas retournés vers moi – oracle de Mon-Seigneur

12 – Pour cela – ceci je te ferai – Israël

en retour – que je te ferai cela ––– prépare‑toi pour ren­contrer ton Dieu – Israël

 

13  Car – tenez il façonne les montagnes – et crée le vent – et montre à l'homme – quelle pensée il a ––– il fait aurore – le soir ––– et voyage – sur les hauteurs de la terre

Mon-Seigneur Dieu des Puissances – est son nom

 

 

V

 

1 – Écoutez – cette parole ––– que moi je porte sur vous – lamentation – de la Maison d'Israël

     

2 – Elle est tombée – ne se remettra levée ––– la vierge – d'Israël

affaissée sur son sol – personne qui la relève

3 – Car ceci a dit – Mon-Seigneur Adonaï ––– la ville – celle qui fait sortir mille hommes – lui resteront cent

et celle qui fait sortir cent hommes – lui resteront dix – pour la Maison d'Israël

 

4 – Car ceci a dit – Mon-Seigneur – pour la Maison d'Israël

Cherchez‑moi – et vivez

5 – Et ne cherchez pas – Béthel ––– et le Guilgal – n'y venez pas ––– et Beèr­-Chèva n'y passez pas

car le Guilgal – s'exilera s'exilera – et Béthel sera Peines

6 – Cherchez Mon-Seigneur – et vivez

sinon il surprendra comme un feu – la Maison de Jossef ––– et il va manger et personne n'éteint – à Béthel

7 – Eux qui renversent en absinthe – le droit

et la justice – l'ont couchée par terre

 

8 – Il fait les Pléiades – et Orion ––– et renverse en matin – l’ombre de mort ––– et le jour – il l’assombrit en nuit

il appelle l'eau de la mer – et il la répandra – sur l'étendue de la terre – son nom est Mon-Seigneur

9 – Il force la ruine – sur le puissant

et la ruine – sur la citadelle viendra

 

10 – À la Porte ils haïssent – qui accuse

et qui parle honnêtement – ils le détesteront

11 – Pour cela – que vous piétinez le pauvre – et la réserve de blé – avez pris chez lui ––– des maisons sculptées – vous avez bâti – et vous n'y siégerez pas

des vignes enviées vous avez planté – et vous ne boirez pas – leur vin

12 – Car j'ai su – nombreux vos crimes ––– et graves – vos péchés

ils attaquent le juste – prennent le pot‑de‑vin ––– et les pauvres – à la Porte ils les ont déboutés

 

13 – Pour cela – le sage – en ce temps – se taira

car – il est un mal – ce temps

 

14 – Cherchez le bon et non le mal – parce que vous vivrez

et ainsi sera – Mon-Seigneur Dieu des Puissances – avec vous – comme vous avez dit

15 – Haïssez le mal – et aimez le bon ––– dressez à la Porte – le droit

peut‑être ––– fera-t-il grâce – Mon-Seigneur Dieu des Puissances – au reste de Jossef

 

16 – Pour cela – ceci a dit Adonaï – Dieu des Puissances – Mon-Seigneur ––– Dans toutes les rues des pleurs ––– et dans toutes les places – on dira oh­-oh

et le laboureur – appellera au deuil ––– et celui qui pleure – ceux qui savent les complaintes

17 – Et dans toutes les vignes – on pleure

car je passerai au-dedans de toi – a dit Mon-Seigneur

 

18 – Malheur ceux qui désirent – le jour de Mon-Seigneur

pourquoi pour vous – le jour de Mon-Seigneur ? – il est ombre et non lumière

19 – Comme fuirait un homme – devant le lion ––– et le recevra – l'ours

et il viendra chez lui ––– et il appuiera la main – sur la cloison ––– et le mordra – le serpent

20 – N'est‑il pas ombre – le jour de Mon-Seigneur – et non lumière

et noir – et sans clarté ?

 

21 – J'ai haï j'ai méprisé – vos fêtes

et ne pourrai sentir – vos assemblées

22 – Mais vous ferez monter pour moi des holocaustes – et vos offrandes ––– je n’en voudrai pas

et vos grasses bêtes immolées – je ne regarderai pas

23 – Eloigne de sur moi – le tumulte de tes chants

et la musique de tes harpes – je ne l'écouterai pas

24 – Et que roule comme l'eau – le droit

et la justice – comme un torrent sans fin

25 – Sacrifices et offrandes – m'en avez‑vous amenés au désert – quarante années – Maison d'Israël ?

     

26 – Et vous avez élevé – Siccoût votre roi ––– et Kiyyoûn vos images

votre étoile – des dieux ––– que vous avez faite – pour vous

27 – Et je vous exilerai – au‑delà de Damas

a dit Mon-Seigneur Dieu des Puissances – c’est son nom

 

 

VI

 

1 – Malheur – ceux qui prospèrent dans Sion ––– ceux qui se fient – aux montagnes de Samarie

élites – de la primeur des nations ––– et la Maison d'Israël – ira vers eux

2 – Passez à Calné – et voyez ––– et allez de là – à Hamat‑la‑Grande

et descendez à Gat‑des‑Philistins ––– sont‑elles bonnes – plus que ces royaumes‑ci ––– ou si leurs frontières sont longues – plus que vos frontières ?

3 – Éloignent‑ils – le jour du mal

et amenèrent-ils – la fin de la violence ?

4 – Eux qui sont couchés – sur des lits d'ivoire ––– et s'allongent – sur leurs sofas

et mangent des agneaux – du troupeau ––– et des veaux – pris à l'engrais

5 – Qui chantent – selon le luth

comme David – ils se sont conçus – des instruments de chant

6 – Qui boivent aux vases – du vin ––– et la primeur des huiles – s'en oindront

et ils n'ont pas souffert – de la cassure de Jossef

7 – Pour cela – maintenant ils s'exileront – en tête de l'exode

et partira – le luxe des allongés

 

8 – Mon-Seigneur Adonaï a juré – à sa vie – oracle de Mon-Seigneur – Dieu des Puissances ––– Je veux être moi – la Grandeur de Jacov ––– et j'ai haï – ses demeures

et je livrerai – la ville et son contenu 

9 – Et ce sera ––– que si dix hommes – subsisteraient – dans telle maison – et ils mourront

     

10 – Et son ami et parent – l’emportera ––– en sortant les os – de la maison ––– et il dira – à celui qui est dans les flancs de la maison – En as‑tu encore ? – et il dira C’est fini

et il dira Tais‑toi ––– car – n’évoquons pas – le nom de Mon-Seigneur

11 – Car tenez Mon-Seigneur – commande ––– et il frappera – la grande maison – débris

et la petite maison – des brèches

 

12 – Courront-ils sur le roc – les chevaux ––– ou sera-t-il labouré – par les bœufs ?

pour que vous ayez renversé en poison – le droit ––– et les fruits de la justice – en herbe nocive

13 – Vous qui êtes heureux – pour Lo-Davar

qui dites ––– N’est-ce pas par notre force ? ––– nous avons pris pour nous – Carnaïm

14 – Car – tenez je lève sur vous – Maison d’Israël – oracle de Mon-Seigneur Dieu des Puissances – une nation

et ils vous serreront – de Levo-Hamat – jusqu’au torrent de la Arava

 

 

VII

 

1 – Ceci – il m’a fait voir ––– Mon-Seigneur Adonaï ––– et tenez – il façonne la sauterelle ––– au début – de la montée du regain

et tenez ce regain ––– est après – la coupe du roi

2 – Et ce sera – qu’elle est toute – à manger l’herbe du Pays ––– et j’ai dit ––– Mon-Seigneur Adonaï – pardonne oui ––– qui se lèvera ? – Jacov ?

car il est – petit

3 – Mon-Seigneur s’est calmé – sur cela

Ce ne sera pas – a dit Mon-Seigneur

 

4 – Ceci – il m’a fait voir – Mon-Seigneur Adonaï ––– et tenez il appelle – au procès le feu – Mon-Seigneur Adonaï

et il mangeait – le grand abîme ––– et il mangera – la parcelle

5 – Et j’ai dit – Mon-Seigneur Adonaï – arrête oui ––– qui se lèvera ? – Jacov ?

car il est – petit

6 – Mon-Seigneur s’est calmé – sur cela

Cela non plus – ne sera pas ––– a dit – Mon-Seigneur Adonaï

 

7 – Ceci il m'a fait voir ––– et tenez Mon-Seigneur – se dressait – sur un mur de plomb

et dans sa main – un fil à plomb

8 – Et Mon Seigneur m'a – dit – Que vois‑tu – Amos ? ––– et j'ai dit – Un fil à plomb

et Mon-Seigneur a dit ––– Tenez – je mets un fil à plomb – dans – mon peuple Israël ––– je ne continuerai pas – à passer pour lui

9 – Seront dévastées – les hauteurs d'Issac ––– et les sanctuaires d'Israël – seront arasés

et je me lèverai – contre la Maison de Jérovâam – à l'épée

 

10 – Et Amatsia – le prêtre de Béthel – a envoyé dire ––– à Jérovâam le roi d'Israël – ceci

Amos a conspiré – contre toi – dans la Maison d'Israël ––– le Pays ne pourra ––– supporter – toutes ses paroles

11 – Car ceci – a dit Amos ––– Par l'épée – Jérovâam mourra

et Israël ––– s'exilera s'exilera – de sur son sol

12 – Et Amatsia a dit – vers Amos ––– Voyant ––– va fuis pour toi ––– au Pays de Jouda

et mange du pain là‑bas ––– et là‑bas tu prophétiseras

13 – Et à Béthel ––– tu ne continueras plus – à prophétiser

car sanctuaire du Roi – elle est ––– et Maison royale – elle est

14 – Et Amos a répondu – et il a dit à Amatsia ––– Je ne suis pas prophète ––– et je ne suis pas fils de prophètes

car je suis berger – et je traite les sycomores

15 – Et Mon-Seigneur m'a pris ––– de derrière – le troupeau

et il m'a dit – Mon-Seigneur ––– Va prophétise – vers mon peuple Israël

16 – Et maintenant – écoute la parole de Mon-Seigneur

Tu dis - Tu ne prophétiseras pas – sur Israël ––– et ne baveras pas – sur la Maison d'Issac

17 – Pour cela – ceci a dit Mon-Seigneur ––– Ta femme – dans la ville se prostituera – et tes fils et tes filles – par l'épée tomberont ––– et ton sol – en lots sera partagé

et toi ––– sur un sol impur – tu mourras ––– et Israël ––– s'exilera s'exilera – de sur son sol

 

 

VIII

 

1 – Ceci m'a fait voir – Mon-Seigneur Adonaï

et tenez – une corbeille d'été

2 – Et il a dit ––– Que vois‑tu – Amos ? – et j'ai dit Une corbeille de saison

et Mon Seigneur m'a – dit – La saison de la fin est venue – pour mon peuple Israël ––– je ne continuerai pas – à passer pour lui

3 – Et les chants du palais hurleront – en ce jour ––– oracle de Mon-Seigneur Adonaï

le cadavre nombreux ––– en tout lieu – versera le silence

 

4 – Écoutez cela – vous qui flairez – le pauvre

pour exténuer – les humbles du Pays

5 – Pour dire – Quand sera passée la fête du mois ? – et nous vendrons le froment ––– et le sabbat ? – et nous ouvrirons le blé

pour diminuer la mesure – pour augmenter le prix ––– et pour fausser – des balances menteuses

6 – Pour acheter avec l'argent – les faibles ––– et le pauvre – à cause de deux sandales

et la balle du blé – nous allons vendre

 

7 – Mon-Seigneur l’a juré – par la Grandeur de Jacov

Oublierais-je pour toujours – tous leurs agissements ?

8 – À cause de cela – le Pays ne va‑t‑il pas trembler ––– et ne va-t-il pas pleurer – celui qui siège en lui ?

et il montera comme la lumière – tout entier ––– et s'agitera et s'enfoncera – comme la rivière d'Égypte

9 – Et ce sera – en ce jour – oracle – de Mon-Seigneur Adonaï ––– et je coucherai le soleil – à midi

et j’assombrirai pour le Pays – en plein jour la lumière

10 – Et je renverserai vos fêtes – en deuil – et tous vos chants – en lamentation ––– et je ferai monter sur tous les reins – le sac ––– et sur toutes les têtes – la tonte

et je l'imposerai – comme un seul deuil ––– et sa suite – comme jour amer

 

11 – Tenez – des jours viennent – oracle – de Mon-Seigneur Adonaï ––– et j'enverrai une famine – au Pays

pas une famine pour du pain – et pas une soif pour de l'eau – mais pour entendre ––– les – paroles de Mon-Seigneur

12 – Et ils s'ébranleront – de la mer jusqu'à la mer ––– et du nord – jusqu'à l'est

ils erreront – pour demander la parole de Mon-Seigneur – et ne trouveront pas

13 – En ce jour – elles dépériront – les belles filles – et les jeunes gens – par la soif

     

14 – Ceux qui jurent – par le péché de Samarie ––– et diront – Vive ton Dieu – Dân ––– et vive – la Voie de Beèr‑Chèva

et tomberont – et ne se lèveront plus

 

 

IX

 

1 – J’ai vu Mon-Seigneur – il se dressait sur l'autel – et il a dit Frappe le chapiteau – et les seuils trembleront – et brise‑les – sur la tête de tous ceux‑là ––– et leur suite – je la tuerai à l'épée

ne fuira pas pour eux – de fuyard ––– et ne se sauvera pas pour eux – de sauf

2 – Quand ils s'enfonceraient dans les enfers ––– de là – ma main les prendrait

et quand ils monteraient – au ciel ––– de là – je les descendrais

3 – Et quand ils se cacheraient – au sommet du Carmel ––– de là je fouillerais – et je les prendrais

et quand ils se dissimuleraient – de devant mes yeux – dans le fond de la mer ––– de là – je commanderais au serpent – et il les mordrait

4 – Et quand ils s’en iraient captif – devant leurs ennemis ––– de là – je commanderais à l'épée – et elle les tuerait

et j'imposerais – mon œil sur eux – en malheur – et non en bonheur

 

5 – Et c'est Mon-Seigneur Adonaï – des Puissances – qui touche la terre – et elle a fondu ––– et pleureront – tous ceux qui siègent en elle

et elle montera comme la rivière – tout entière ––– et elle s'affaissera – comme la rivière d'Égypte

6 – Lui qui bâtit au ciel – ses montées ––– et sa voûte – sur la terre a fondé

qui appelle les eaux de la mer – et les a répandues – sur l'étendue de la terre – son nom est Mon-Seigneur

 

7 – N'êtes‑vous pas comme des Fils d'Éthiopiens – pour moi – Fils d'Israël ? – oracle de Mon-Seigneur

n'ai‑je pas fait monter – Israël – du Pays d'Égypte ––– et les Philistins de Crète – et Aram de Quir ?

 

8 – Tenez – les yeux – de Mon-Seigneur Adonaï – sont sur le royaume – fautif ––– et je le détruirai ––– de sur – l'étendue du sol

mais ––– enfin – je ne détruirai détruirai – la Maison de Jacov – oracle de Mon-Seigneur

9 – Car tenez c’est moi – qui commande ––– et je secouerai en toutes les nations – la Maison d'Israël

comme sera secoué – au tamis ––– et ne tombera pas le caillou – par terre

10 – Ils mourront par l'épée ––– tous les – fautifs de mon peuple

ceux qui disent ––– il n'approchera et n'avancera pas – jusqu'à nous – le malheur

11 – En ce jour ––– je relèverai – la cabane de David – elle qui tombe

et je boucherai ses trous – et ses éboulis – je relèverai ––– et je la bâtirai – comme aux jours anciens

12 – Parce qu'ils posséderont – le reste d'Édom – et toutes les nations ––– où mon nom a été appelé – dessus

oracle de Mon-Seigneur – qui fait cela

13 – Tenez des jours viennent oracle de Mon-Seigneur ––– et qui laboure approchera – de qui moissonne ––– et qui foule le raisin – de qui jette la semence

et les montagnes feront couler – du vin doux ––– et toutes les collines – s'écouleront

14 – Et je retournerai – la capture de mon peuple Israël ––– et ils bâtiront – les villes  dévastées – et siégeront ––– et planteront des vignes ––– et boiront – leur vin

et ils feront des vergers – et mangeront – leurs fruits

15 – Et je les planterai – sur leur sol

et ils ne seront plus arrachés – de sur leur sol – que j'ai donné pour eux ––– a dit – Mon-Seigneur ton Dieu

 

 

 

 

QUELQUES RENSEIGNEMENTS

SUR LE LIVRE D'AMOS

 

 

Amos fait partie d'un ensemble d'écrits de la Bible hébraïque appelé "Le Livre des Douze", et qui rassemble en un tout douze écrits dont le point commun est qu'ils concernent des prophètes. Ces écrits vont du VIIIe au IIe siècles avant J.C.

 

La particularité d'Amos est qu'il est sans doute le plus ancien de ces écrits. Il est l'écriture des paroles d'un certain Amos, qu'il présente comme un éleveur de bétail et un arboriculteur judéen, originaire de Técoa (près de Bethléem). Cet Amos vivait au temps de la division d'Israël en deux royaumes, Juda (au sud, capitale Jérusalem) et Israël (au nord, capitale Samarie). Plus précisément sous le règne du roi Jérovâam II de Samarie (787‑747) et sous le règne du roi Ozia de Jérusalem (781­-740). C'est dans le royaume de Jérovâam qu'il nous est présenté comme intervenant au nom du dieu d'Israël par une série de discours et d'oracles.

 

À cette époque‑là, Israël connaissait une période faste, marquée par une paix relative avec ses voisins syriens (ou araméens), philistins, tyriens, édomites, ammonites et moavites : ce sont les peuples qui sont mentionnés dans le livre d'Amos (chapitres 1 et 2) et dont la violence est condamnée. Mais Israël s'aveuglait sur la menace très sérieuse que représentait l'agressivité de l'empire oriental des Assyriens qui, plus tard, devait le conquérir et l'annihiler. Amos met cette menace en relation avec la profonde injustice sociale qui régnait alors dans le prospère royaume israélite : pour lui, elle représente un des aspects de la punition que mérite Israël.

 

Dans le livre d'Amos l'injustice n'est pas seulement un fait regrettable : elle signifie un désordre très profond, qui met en danger les assises mêmes de la création, parce qu'elle jette par terre la loi divine (l’enseignement de Mon-Seigneur, dit Amos). Or cette loi est pour lui le principe même de la création : sans elle, le monde s'écroule. Si les puissants écrasent les faibles, si les riches dépouillent les pauvres, le monde ne pourra durer, ce sera la catastrophe.

 

C'est un peu comme si le monde tout entier ne devait de continuer à exister qu'à cause d'un petit royaume qui est encore porteur des raisons d'être. Si ce dernier, ou premier, rempart venait à disparaître, ce serait la fin terrible de ce petit royaume, victime le premier de la loi de la violence.

 

Les notables – comme le grand prêtre Amatsia – ne s'en font pourtant pas : ils font confiance à la fidélité de leur dieu, pour lequel ils organisent des pèlerinages (à Guilgal, à Béthel, à Beèr‑Chèva) et de grandes cérémonies pieuses, avec force sacrifices. Pour eux, le dieu qui a délivré leurs pères de la servitude en Égypte est toujours de leur côté. C'est pourquoi Amatsia dénonce Amos au roi, comme agitateur étranger, et lui enjoint de retourner chez lui. Le livre ne dit pas ce qui arriva finalement à Amos, après qu'il eût continué à prophétiser.

 

 

 

Retour au haut de page